LES ACTUALITÉS DE PRAGMATY

26/03/2014 | Offre Pragmaty

Accompagnement de dirigeants en environnement multiculturel et international

Comment aider les dirigeants à développer l’agilité nécessaire pour opérer efficacement dans des contextes multiculturels et internationaux ?

Les entreprises connaissent une évolution permanente et les cadres dirigeants doivent opérer dans des environnements de plus en plus complexes, de plus en plus multiculturels. Manager un projet ou une activité internationale, parfois sans lien hiérarchique entre les acteurs, en mode projet, dans une organisation de type matriciel, manager une équipe internationale, faire travailler ensemble des équipes avec des cultures métiers différentes (par exemple commerciaux, gestionnaires, informaticiens, ou managers et experts), autant de situations difficiles auxquelles bon nombre de responsables sont confrontés aujourd’hui.

Cliquez sur ce lien pour lire l’article au format PDF : Accompagnement environnements multicuturels et internationaux

Comment manager des équipes de culture différente de la sienne ?
Comment manager efficacement des personnes qui dans certains cas peuvent penser qu’elles se font prendre leur job, ou que le manager n’est pas légitime pour leur donner des consignes, pire pour les «contrôler », ou qu’il n’est pas compétent (du point de vue de leur culture spécifique) ?

Comment manager à distance avec tous les risques associés à la langue, au jargon métier, à une gestion du temps différente, à des pratiques différentes sur les réunions, à des styles différents de communication ?

Toutes ces questions font ressortir des décalages de perception, des risques de malentendus, qui peuvent mener à un isolement, une frustration, voire à des inefficacités ou des dysfonctionnements. Les gens ne se comprenant pas bien au niveau des attentes cela peut aussi conduire à des situations où soit les choses sont faites en doublon, soit elles ne sont pas faites du tout.


Un exemple concret
Imaginons un directeur général d’une société française rachetée par un groupe international. Le directeur général, qui avait pour habitude de prendre l’ensemble des décisions, se retrouve reportant à une structure étrangère, le Royaume-Uni par exemple.

Au-delà du fait que la langue puisse être une barrière pour être totalement à l’aise dans son poste, le fait de reporter à un patron anglais modifie considérablement les relations de hiérarchie ascendante et descendante. Le directeur général se retrouve entre deux ; d’une part une nouvelle direction qu’il ne saisit pas forcément très bien et d’autre part ses propres équipes qui doivent reporter au niveau international et qui de ce fait ne lui reportent plus vraiment (finance, légal, achats, marketing, …). Dans cet exemple, le pouvoir de décision semble se déplacer vers le Royaume-Uni : mais quel est alors le vrai rôle du directeur général ?

Pour ce dernier, il s’agit d’un enjeu compliqué à gérer, d’un véritable enjeu de territoire : soit il rentre dans une phase de vulnérabilité, de frustration, de démotivation, d’isolement, voire d’impuissance ; soit il adopte une attitude de conquérant et fonce, tente de tout maîtriser, de tout contrôler, en fait de plus en plus, au risque d’y laisser ses ailes.

Dans ce contexte, il est primordial de revenir au concept de SLA « service level agreement », de faire en sorte que le dirigeant sache ce qu’on attend clairement de lui, avec quels objectifs et quels moyens. Il a besoin de savoir quels seront les critères de succès et il a besoin d’une définition claire de son rôle et de ses responsabilités.

Par ailleurs, selon Geert Hofstede, il existe des points de différenciation entre les cultures : par exemple la relation au pouvoir et la distance ou proximité que chacun crée par rapport au pouvoir, ou encore la notion d’individualité versus le collectif et la manière d’utiliser le collectif dans le travail. Un autre point de différenciation est le centrage sur l’erreur, sur ce qui ne va pas, par opposition à ce qui va bien, par exemple dans les pays anglo-saxons où prime le feedback positif.


Alors, comment aider les dirigeants à acquérir l’agilité nécessaire pour opérer efficacement dans un contexte multiculturel ? Comment les aider à se remettre en selle en cas de difficultés interculturelles ?

L’agilité et la capacité à manager efficacement dans un contexte multiculturel sont essentielles pour le succès de l’entreprise. Comme tout un chacun, les dirigeants ont besoin de reconnaissance positive et de points de repères : aussi le premier objectif est de les accompagner pour les aider à décrypter leur nouvelle situation, à comprendre les règles du jeu et à retrouver si besoin leurs points de repère. Leur permettre de comprendre et décrypter leur situation au sein de l’entreprise et les aider à mettre en place des stratégies pour aborder la situation et surmonter les obstacles tout en respectant le contexte culturel de l’autre partie. Il s’agit d’éclaircir la situation, d’identifier les zones de vulnérabilité et mettre en place des actions qui vont permettre de créer des ponts entre les deux parties.

Pragmaty intervient à la croisée des expertises organisationnelles, business et multiculturelles sous forme d’accompagnement individuel, de coaching collectif, de séminaires de cohésion ou encore de formations actions destinés aux dirigeants opérant dans des contextes multiculturels : internationaux et nationaux.

Pour plus de renseignements sur nos offres d’accompagnement de dirigeants : flavie.hocquet@pragmaty.com