LES ACTUALITÉS DE PRAGMATY

13/05/2014 | Newsletter

Les architectes, des ressources rares.

Comment les repérer, les recruter, en interne ou en externe ?

Cliquez sur ce lien pour lire l’article au format PDF : Comment trouver un architecte

Introduction
Exceptés chez les pures players du monde internet, les Systèmes d’Informations de la grande majorité des entreprises sont en pleine transformation :
• travaux de modernisation et d’urbanisation pour améliorer agilité et maintenabilité
• intégration de progiciels du marché et orientation de plus en plus fréquente vers le mode SAAS
• évolution vers le digital, le cross canal impliquant une profonde refonte des SI autour des référentiels de données
• introduction opportune des nouvelles technologies (cloud, vritualisation)
• contraintes de sécurité accrues au sein de SI de plus en plus ouverts et accessibles à distance

Le SI est l’élément différentiateur de demain. Ceux qui vont être capables d’aligner rapidement leur SI sur leur stratégie, notamment cross canal, disposeront d’un fort avantage concurrentiel
Dans ce cadre, l’architecture est devenue le sujet clé de la transformation des SI : imaginer ce que devra être le SI dans 3/5 ans, concevoir sa structure organique, modéliser la déformation progressive pour passer de l’existant à la cible, autant de challenges de haut niveau.
La ressource indispensable pour transformer le SI est l’architecte et c’est une ressource rare, très rare.
Les Directions Système Information en ont peu ou pas, ces profils n’ayant pas été valorisés ou ayant été mal utilisés. Maintenant que le besoin d’architecte devient crucial, la question du recrutement tant en interne qu’en externe constitue une vraie difficulté (le marché n’en propose que très peu). Il reste alors la solution de repérer au sein de la DSI des profils à potentiel et de les monter en compétences sur le métier d’architecte.

Le profil architecte
Il est de plus en plus indispensable d’appréhender le SI de façon globale, dans toutes ses dimensions applicatives et technologiques. C’est à travers cette vision globale, le domaine d’excellence des vrais architectes, que se déterminent les bonnes options stratégiques.
L’architecte est un profil particulier qui réunit autour d’un individu la créativité du concepteur et le pragmatisme de l’exploitant. Il est tout à la fois :
• Un concepteur de solutions applicatives ou techniques complètes, alliant des caractéristiques de modularité, de performance et de fiabilité. Et un concepteur qui sait poser des règles et impulser des normes et standards
• Un analyste des nouvelles technologies qui sait faire la part entre le marketing et les solutions éprouvées
• Un animateur d’experts, il sait les comprendre et peut les challenger sans pour autant rentrer dans les détails et les pièges des techn
• Un homme de synthèse capable de tenir un langage clair à un décideur (avec des mots plus empruntés à la langue courante qu’au jargon informatique)
• Un « optimiseur » de coûts incluant systématiquement la dimension économique dans ses analyses
• Un formateur, un pédagogue capable d’expliquer le fonctionnement des solutions qu’il a pensé ou qu’il a évalué

Il maîtrise (de plus ou moins près) :
• La conception et la modélisation du SI, les architectures n-tiers, l’architecture orientée services (SOA), l’approche Objet
• Les technologies : offre hardware, OS, sécurité (PKI, cryptologie, certificat, SSL/TLS), stockage (SAN et NAS), réseau (IP, WAN, LAN, VPN)
• Les systèmes de gestion de base de données
• L’indentification, les annuaires
• La couche des serveurs applicatifs : Web Application Server, celle de présentation avec les navigateurs et les technologies HTML, XML
• Les bus applicatifs (EAI, ESB)
• Les principales normes et standards
• La conduite de projet

Le métier d’architecte se décline à plusieurs niveaux :
• l’architecte d’entreprise est l’urbaniste du Système d’Information. Il démarre ses réflexions grâce à sa connaissance des processus de l’entreprise. Il a la vision globale sur les axes fonctionnel, applicatif et technique ainsi que sur les flux entre le SI et les divers partenaires
• l’architecte métier se consacre aux processus, aux domaines fonctionnels, aux référentiels de données
• l’architecte applicatif décompose et structure logiciels et données
• l’architecte technique adresse toute la problématique infrastructure (réseau, système, middleware, production)

Ses missions
Il intervient :
• Lors des schémas directeurs (c’est lui qui conçoit l’architecture cible du SI et le plan d’urbanisation)
• Pour des études préalables servant à valider des solutions ou des orientations
• Pendant les projets, en phase de conception : de l’architecture applicative / technique, des systèmes de sécurité et sur le sujet de l’exploitabilité
• Pour des diagnostics sur des architectures qui se révèlent insuffisamment performantes

Il a un rôle important sur les référentiels :
• Cartographies de l’existant
• Architecture de référence, principes d’urbanisation, règles de conception
• Référentiel d’architecture (les composants et les assemblages)

Il doit assurer une veille technologique. Il porte un regard critique sur les offres du marché et constitue une interface privilégié et indépendant avec les constructeurs et les éditeurs.
Il rédige des rapports techniques, effectue des présentations aux décideurs, monte des dossiers d’architecture projets et est capable de suivre des plans d’actions

Son profil psychologique
Quelques qualités incontournables :
• Esprit ouvert, forte curiosité, capacité de remise en question
• Des convictions, de la capacité de persuasion
• Inventivité, innovation
• Mais aussi un côté rationnel, de la rigueur et le sens de l’organisation
• Capacité de synthèse, de rédaction en forme compréhensible
• capacité d’animation (équipe, réseau d’experts), sens du contact

Il est complètement orienté « aide à la décision », véritable assurance tout risque pour les décideurs et les projets. Si on se réfère au « profil de préférences cérébrales de Herrmann », l’architecte est positionné sur le système « cortical » : à la fois rigoureux et imaginatif.

Le recrutement
Bien examiner son parcours : son « backgound » l’a fait intervenir sur des projets en tant que développeur ou ingénieriste puis concepteur de solutions de plus en plus globales et de plus en plus complexes et enfin expert des architectures et de l’intégration des couches applicatives et technologiques.
Il a une dizaine d’années d’expériences et a suivi les évolutions technologiques sans oublier de quoi sont faits les systèmes encore aujourd’hui en exploitation et qui sont souvent au cœur des problèmes d’intégration.
Tester la curiosité et l’ouverture : passions, activités extra-professionnelles, participation à des réseaux, capacité à trouver des solutions sur internet, ….
Demander des livrables : qu’il a lui-même produit dans le cadre de projets ou d’études
Réaliser un assessment : Pragmaty procède à des assessments complets avec QCM, exercices, étude de cas (analyse des défauts d’une architecture)

Et une fois qu’ils sont repérés, recrutés il n’y a plus qu’à les former et les accompagner dans leur prise de poste, leur montée en puissance.


Pour plus d’informations, contactez Flavie HOCQUET : 07 86 76 67 14 ou
flavie.hocquet@pragmaty.com