LES ACTUALITÉS DE PRAGMATY

17/11/2013 | Offre Pragmaty

Pragmaty accompagne ses clients dans la mise en œuvre des méthodes Agiles au service des grands projets

Des besoins difficiles à exprimer pour les uns, ou à comprendre pour les autres, des projets qui dérivent dans le temps, des coûts qui explosent, des équipes projets qui se démobilisent à mesure que la difficulté s’accroît, des projets à effet tunnel où le résultat livré ne correspond pas ou plus aux besoins initiaux …. Autant de problèmes trop souvent rencontrés par les acteurs de la transformation des systèmes d’information confrontés à des développements informatiques.

Cliquez sur ce lien pour lire l’article au format PDF : Méthodes Agiles_PRAGMATY

Les raisons sont connues et n’ont guère changé depuis 30 ans : difficultés pour avoir des spécifications finalisées dès le début du projet, priorités qui évoluent dans le temps, difficultés à réagir au changement…

Ces situations, Pragmaty les a souvent constatées ! Nous avons alors réfléchi à une solution pour remédier à ces problèmes, notamment par la mise en place des méthodes agiles auprès de nos clients.

Bien entendu, l’agilité n’est pas la méthode miracle à tous les problèmes rencontrés dans les projets et sa mise en place ne se fait pas sans difficulté, loin de là.
Très longtemps, les méthodes agiles ont souffert d’une image peu professionnelle : “c’est pour faire des sites web”, “Les équipes agiles font ce qu’elles veulent, elles sont difficilement contrôlables”, “on sait quand ça commence, mais on ne sait jamais quand ça se termine” …

Voyons comment nous avons pu introduire avec succès les méthodologies Agiles au service de l’un de nos clients. Depuis 2012, Pragmaty accompagne son client dans la mise en œuvre de la méthode Agile Scrum dans un projet d’envergure. La situation initiale était celle d’un projet qui n’arrivait pas à démarrer, à cause de la difficulté à avoir un périmètre de spécifications figées.
Aujourd’hui, nous sommes arrivés à une situation où plusieurs produits sont en exploitation chez le client, avec un niveau de qualité conforme aux exigences des métiers et dans des délais respectés … D’autres projets suivant la même approche sont prévus pour 2014. Pari tenu et réussi.

Découvrez comment nous y sommes parvenu

Passer d’une organisation projet « classique » mettant en œuvre une méthode dite « en cascade » vers une organisation Agile en Scrum ne s’est pas fait par une simple décision.
Pragmaty a proposé de le faire de manière itérative en appliquant les principes et valeurs du Scrum, c’est-à-dire en privilégiant :
L’interaction avec les personnes plutôt que les processus et les outils : au lieu d’adopter une approche théorique et des outils « prêts à l’emploi », nous avons commencé par analyser et comprendre le contexte du client. En travaillant en étroite collaboration avec les différents intervenants, nous avons identifié les pratiques Agiles les plus appropriées dans le contexte du client.
Une démarche opérationnelle plutôt qu’une documentation pléthorique : pour privilégier une approche opérationnelle tout au long de l’intervention, Pragmaty a mis à disposition du client un coaching quotidien au travers d’experts Agiles en immersion dans le projet.
La collaboration avec le client plutôt que la négociation de contrat : plutôt que d’essayer de formaliser au travers d’un contrat avec notre client nos engagements respectifs, Pragmaty a proposé une démarche collaborative structurée.
La réactivité face au changement plutôt que le suivi d’un plan rigide : en travaillant de manière itérative, Pragmaty a pu apprécier les contraintes du client face au changement, mais a également pu détecter les opportunités qui ont favorisé la mise en œuvre de la démarche.

Les étapes de mise en place

La construction itérative s’est faite en plusieurs étapes :
• Phase pilote
• Application sur un projet de grande envergure
• Généralisation de l’approche sur d’autres projets

La phase pilote a duré 3 mois. Elle avait pour objectifs :
• Analyser et comprendre le contexte afin de proposer les pratiques les mieux adaptées
• Mettre en place les pratiques identifiées
• Coacher et suivre la mise en place des pratiques
• Adapter en fonction des retours du terrain

Lors de la phase pilote, une équipe a été constituée avec des développeurs, des testeurs, des analystes métiers sur un périmètre applicatif limité. Durant cette phase, Pragmaty est intervenu périodiquement (2 fois par semaine) pour évaluer l’avancement, corriger les errements et proposer des améliorations.

A la fin de la phase pilote, un constat des difficultés a été établi :
• Manque d’implication de certains (que ce soient des gens du métier ou de la DSI)
• Méconnaissance de la méthode se traduisant par une peur du changement
• Difficulté des équipiers à intégrer la méthode et à modifier leurs habitudes de travail
• Clarté insuffisante des exigences et des cas d’utilisation à tester
• Durée des itérations trop courtes par rapport à la capacité du client

Des ajustements ont donc été faits. Ils ont permis d’atteindre les objectifs du pilote. Une méthodologie adaptée au contexte organisationnel du client a été élaborée, communiquée et expliquée à tous les acteurs concernés de près ou de loin par les projets du client.
Un accompagnement quotidien a enfin été mis en place au travers de la présence d’un coach Agile Pragmaty intégré au projet.

Pragmaty a bâti une gouvernance projet adaptée en s’appuyant en permanence sur ses convictions profondes : courage et engagement, compétence et excellence technique, professionnalisme, collaboration avec le client, audace et enfin convivialité.

Le courage et l’engagement ont permis de :
• Fédérer les équipiers vers un objectif commun
• Inciter les équipiers à se dire les choses sans complexe, et par conséquent d’aller vers de l’amélioration continue et de la performance
• Sélectionner les équipiers les mieux adaptés
• Promouvoir au sein des équipes une remise en question permanente : les difficultés et les risques sont réévalués jours après jour

La convivialité a accentué la collaboration entre les équipiers et par là même les a rendu plus efficaces collectivement.

La compétence et l’excellence technique ont été des critères structurants dans la constitution des équipes. Nous avons veillé à :
• Privilégier l’excellence collective par rapport à l’excellence individuelle
• Favoriser le partage du savoir (par du binomage notamment)

La collaboration permanente avec le client a été mise en place afin de renforcer le lien entre les métiers et les équipes de développement. Cette collaboration a permis une implication accrue des métiers au service des équipes, et une transparence dans l’avancement de la réalisation

L’audace a été favorisée et a contribué à ce que les équipes soient totalement impliquées dans le produit à développer en étant créatives et force de proposition.

La proximité des équipes a été un facteur clé de réussite :
• Une unité de lieu pour chaque équipe, et plusieurs équipes sur des sites différents
• La mise à disposition d’outils favorisant le partage et le travail collaboratif

Un travail important a enfin été fait au niveau du management global du projet afin qu’il accorde sa confiance et qu’il facilite la vie des équipes.

Ces convictions ont par la suite permis de généraliser la méthode sur un projet de plus grande envergure (5 équipes de développement, 3 équipes transverses). Deux versions majeures ont pu être mises sur le marché et d’autres projets sont d’ores et déjà planifiés sur 2014.

Les projets sont, et resteront, des espaces où se côtoient incertitudes, imprévus, risques, décalages, tensions et aujourd’hui, aucune méthodologie ne peut prétendre supprimer ces difficultés.
Pour autant, nous sommes convaincus – et nous l’avons expérimenté – que les méthodes Agiles peuvent apporter des solutions concrètes.

Pourquoi ne tenteriez-vous pas, vous aussi, l’expérience ?